Les essentiels à savoir sur les pigments pour maquillage permanent

Une question fréquente qui se pose lorsque l’on envisage d’avoir un maquillage permanent est de savoir ce qui détermine la qualité des résultats. Les pigments utilisés sont l’un des principaux facteurs qui influent sur la longévité, la couleur et l’attrait général des résultats finaux. C’est pourquoi il est extrêmement important pour toute personne envisageant un traitement de maquillage permanent de connaître un minimum sur les pigments. D’un côté, les dermos praticiens experts ou débutants se doivent de rester informés sur les différents types de pigments, leurs ingrédients, le choix de la bonne couleur de pigment en fonction du teint de la peau, est aussi un indispensable. À cet effet, nous vous proposons ce guide détaillé qui traite tous les essentiels à savoir sur les pigments de maquillage permanent.

Pigments maquillage permanent : de quoi s’agit-il ?

Le terme pigment est large et désigne aussi bien la poudre fine qui donne de la couleur aux produits cosmétiques tels que le maquillage ordinaire, que la solution obtenue en ajoutant ces poudres à un liant utilisé en maquillage permanent.

Le maquillage permanent consiste à injecter des pigments dans la peau afin d’obtenir divers effets. Reconstruction et modification des sourcils, rougissement des lèvres et des joues, micropigmentation pour couvrir les cicatrices et les décolorations, traçage d’eye-liner, etc. Pour ce qui est du pigment maquillage permanent, il s’agit donc de concoctions liquides colorées que la peau retient pendant un certain temps. Ces liquides finissent par se décomposer et être absorbés de manière naturelle par l’organisme. C’est donc la principale différence entre les pigments de maquillage permanent et l’encre de tatouage ; l’encre ne peut pas être dégradée, elle reste donc dans la peau pour toujours, même si sa couleur peut changer.

Les différents types de pigments

La classification la plus générale des pigments de maquillage permanent se fait en trois groupes basés sur l’origine de leurs ingrédients de base : les pigments à base d’oxyde de fer, les pigments inorganiques et les pigments organiques.

–          Oxyde de fer

Il s’agit du groupe de pigments le plus utilisé en maquillage permanent. Ils sont obtenus à partir d’oxydes ferriques, comme la poussière de pierre et la rouille, auxquels on ajoute de l’eau, de la glycérine, de l’hamamélis et d’autres produits chimiques comme liants. Ils sont le plus souvent utilisés pour recréer les effets du fard à joues, de l’ombre à paupières et du fond de teint (et donc, la micropigmentation partout sur le corps), mais ils sont également utilisés pour le fard à lèvres. Cela est dû au fait que la gamme de couleurs des oxydes de fer est très large.

–          Pigments inorganiques

Les pigments inorganiques sont fabriqués en ajoutant des éléments d’oxyde de fer à d’autres dérivés. Ils sont dits inorganiques, car ils sont produits synthétiquement à partir de métaux (oxyde de titane, violet de manganèse, ultramarines, etc.).

–          Pigments organiques

Très peu de laboratoires produisent des pigments purement organiques, bien qu’il existe une large gamme disponible. Le carbone étant la base de la chimie organique en général, il s’agit essentiellement de dérivés du carbone. Autrefois, ils étaient appelés goudron de houille ou anilines et étaient obtenus à partir d’organismes végétaux et animaux : pigment brun des noix, pigment vert du kiwi, pigment bleu ou rouge des baies. Cette option n’est pas la plus sûre, car les colorants végétaux peuvent provoquer de graves réactions allergiques.

 

 

 

 

Découvrez d’autres texte  ici, Des articles intéressant sont à voir sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *